Un bon appétit, signe d'une bonne santé


Manger permet d’apporter au corps l’énergie dont il a besoin. C’est à la fois un besoin vital et un des plaisirs de la vie. Il peut arriver que le plaisir s’estompe et que l’envie de manger ne soit plus commandée par l’appétit mais par des facteurs externes et/ou internes comme le stress, l’ennui, la fatigue ou la déprime. Notre organisme produit des hormones qui régulent l’appétit : la ghréline et la leptine. La ghréline crée la sensation de faim quand l'estomac est vide tandis que la leptine influe sur la satiété à la fin des repas. Sauter des repas ou grignoter entre les repas parce qu’on a l’impression d’avoir faim, empêche le bon fonctionnement hormonal. Avoir un bon appétit, c'est manger de préférence équilibré, à sa faim, en temps et en heure, ni trop ni trop peu. Il est important d’être à l’écoute de ses signaux internes qui indiquent quand manger. Les sociétés occidentales sont celles qui connaissent le plus de troubles alimentaires pour différentes raisons : surabondance du choix alimentaire, forte exposition aux industriels alimentaires ce qui amène à la tentation (publicités, restaurations rapides etc…), évolution du mode de vie qui influe sur les conduites alimentaires (manque de temps, stress, etc…).

Enfin, certains troubles psychiques (rapport négatif à son corps, son image, sa propre personne…) peuvent engendrer des troubles du comportement alimentaire. Les troubles alimentaires les plus connus sont l’anorexie et la boulimie. Ces troubles pathologiques sont graves et doivent être rapidement pris en charge par un professionnel de santé comme un diététicien, un psychologue...

Manger ne doit pas signifier combler le vide, le manque ou le mal-être.

Il faut rester attentif quand à son rapport à l’alimentation car cet élément est un des révélateurs de notre bien-être.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square